07/10/2006

eurabia

Vers une Pravda islamique ?

vendredi 6 octobre 2006.
 

Une dépêche Reuters du 13 septembre 2006 nous apprend que "les investisseurs musulmans devraient entrer dans le capital d'influents médias occidentaux afin d'améliorer l'image de leurs coreligionnaires aux yeux du monde, [selon une proposition de] l'Organisation de la conférence islamique (OCI)".

Des ministres de l'Information et d'autres responsables jugent que les musulmans ont été victimes d'une diabolisation dans les médias après les attentats du 11 septembre 2001 contre les États-Unis, où 19 Arabes ont tué près de 3.000 personnes. "Les investisseurs musulmans doivent investir dans les grands médias internationaux, qui génèrent souvent d'importants bénéfices, afin de pouvoir influer sur leur politique par le biais de leurs conseils d'administration", a déclaré le président de l'OCI, Ekmeleddin Ihsanoglu, ajoutant "cela servirait à corriger l'image de l'islam dans le monde entier". "La violente attaque contre l'islam perpétrée dans les cinq années qui ont suivi les attentats du 11-Septembre nous a contraints à adopter une position défensive en ce qui concerne notre religion", a déclaré le ministre égyptien de l'Information, Anas el Feki.

"Maintenant plus que jamais il nous faut un nouveau message islamique dans les médias, qui atteigne le monde entier", a-t-il conclu, citant le récent conflit entre Israël et le Hezbollah libanais comme un exemple du type d'événements autour desquels les musulmans devraient être en mesure de faire connaître leurs vues. Nous voilà donc prévenus : une nouvelle race de magnats de presse est en train de naître. Et le pluralisme des idées, déjà moribond, risque ainsi de se voir asséner son coup de grâce. Ces "Citizen Kane" new wave ne pénètrent pas le marché comme des hommes d'affaires classiques dont le pragmatisme, jusque-là, avait consisté à parier sur le profit en misant sur la qualité, ce qui rendait heureux tout le monde, lecteurs et investisseurs. Non ! Là, on s'apprête à saborder nos médias écrits et audiovisuels au profit d'une ligne idéologique monolithique tournée exclusivement vers la promotion de l'islam. Car ne nous y trompons pas : en parlant "d'entrer dans le capital d'influents médias occidentaux", le but ultime est bel et bien de devenir majoritaires dans les plus importants d'entre eux. Et ils en ont les moyens, les bougres ! Les moyens de phagocyter un par un tous les titres de presses et tous les networks. Cela ne concernera pas que l'info. Il y a fort à parier que les variétés, les fictions, la culture et même le sport seront priés de bien vouloir, eux aussi, se tourner vers la Mecque. Tels des tournesols idiots, tout ce petit monde finira bien par se dessécher sous le soleil d'Allah et les consommateurs de ces médias s'emmerderont tellement que la faillite financière aura tôt fait d'avoir raison de la vision simpliste et mégalomaniaque de ces investisseurs imprudents. Ils apprendront à leurs dépens qu'on ne remet pas impunément en cause des siècles de lutte pour la liberté d'expression. Rien ne peut être imposé aux peuples, ni les dictatures, historiquement toujours éphémères, ni La Pravda, fût-elle islamique et promettant un au-delà parfumé. En attendant l'écroulement spontané de ces "guignols de l'info", le public pourra toujours boire de l'eau claire sur Internet, sur des petits sites de réinformation qui ont fait de la liberté de penser leur credo et de l'indépendance financière la garantie de ne jamais se fourvoyer. Et s'il n'en reste qu'un, nous serons celui-là !

 



MERCI A LA LDJ NOS AMIS ET FRERES

12:17 Écrit par la vraie sioniste dans lutte contre le terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.