22/09/2006

photos reality

SOURCE : http://www.fjn.ca.cx

12:32 Écrit par la vraie sioniste dans lutte contre le terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

israel et euro 2008

 
    Guysen >> Sport actualités
 
Eliminatoires Euro 2008 : Israël est bien lancée
Par Michaël Sebban pour Guysen Israël News
Jeudi 21 septembre 2006 à 22:44
 
Outsider sérieux du groupe E des éliminatoires de l’Euro 2008, Israël a commencé sa campagne de la meilleure des façons avec 2 victoires acquises au dépend de l’Estonie et de l’Andorre. Cependant le premier vrai test sera le 7 octobre contre la Russie.

Oubliez cette terrible 3ème place des hommes de Grant aux Eliminatoire du Mondial 2006. Place désormais à la Coupe d’Europe 2008 organisée par l’Autriche et la Suisse. Pour obtenir un ticket pour la phase finale, Israël doit finir à l’une des deux premières places de son groupe. L’équipe frappée de l’étoile de David devra batailler dur contre l’Angleterre, le grandissime favori mais également la Russie et la Croatie.

Israël compte quelques changements dans ses rangs par rapport aux éliminatoires de la Coupe du Monde 2006. Tout d’abord, Dror Kashtan remplace Avraham Grant au poste de sélectionneur. A l’âge de 61 ans, Kashtan a un palmarès national époustouflant : 6 championnats et 5 coupes remportées à la tête de 4 équipes différentes.
Sa nomination est donc une étape logique de son parcours et permettra certainement à Israël d’avoir une meilleure assise défensive dans ses prochaines rencontres. L’équipe pourra compté sur l’apport de ses hommes forts : Yossi Benayoun, Tal Ben Haïm, mais également le portier de La Corogne David Dudu Aouate.
La formation s’appuiera également sur des nouveaux joueurs comme Roberto Colautti, l’attaquant du Maccabi Haïfa mais également le très prometteur Toto Tamouz joueur d’origine nigériane. Le mélange entre cadre et nouveaux joueurs semblent efficace pour l’instant puisque Colautti a donné la victoire à son équipe en Estonie (0-1) et Benayoun et Tamouz ont ouvert leur compteur contre l’Andorre. Deux victoires en deux matchs, c’est un bon début mais le plus dur reste à faire.

Le match nul à Moscou entre la Russie et la Croatie (0-0) est un bon résultat pour les hommes de Kashtan. Ils sont provisoirement en tête du groupe E avec l’Angleterre. Maintenant, Israël pourra enfin jouer dans son mythique stade de Ramat Gan après son match à « domicile » à Nimergue au Pays Bas contre l’Andorre.
Dans cette optique, Israël devra avoir confiance en elle contre la Russie, un rival direct le 7 octobre. Elle devra développer le jeu collectif qu’elle a mis en place lors des deux premières rencontres pour aspirer à une victoire.

Pour marquer mon retour dans les colonnes de Guysen, je souhaite que l’équipe bleue et blanche fasse preuve de cette audace qui leur a tant fait défaut lors des éliminatoires du Mondial 2006. Une audace qui doit transcender cette équipe alors : un match nul contre la Russie ? Non, une victoire car elle seule est belle.

source : http://www.guysen.com

11:30 Écrit par la vraie sioniste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

letaken

10:54 Écrit par la vraie sioniste dans initiation a l'hebreu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/09/2006

infoslive


si vous ne parvenez pas à visualiez...
Infolive.tv

Votre Programme Télé
du Jeudi 21 Septembre 2006

INFOLIVE.TV est la 1ère chaîne de télévision sur Internet qui émet des news sur Israël et le Proche-orient dans le monde entier en 4 langues.

INFOLIVE.TV n’est pas un site écrit mais une télévision sur Internet qui diffuse chaque jour 24h/24 des vidéos exclusives.

 

 JOURNAL EN DIRECT D'ISRAEL EN VIDEO


LES INFOS DU JOUR

- Les réservistes perturbent le discours d'Olmert
- Ahmadinejad boycoté à l'ONU

 

On the SceneFatah Demonstration (0:30)

More Information Regarder EN VIDEO

 

 ISRAEL NEWS : DOCUMENT EN VIDEO


 

HEZBOLLAH, VOYAGE AU COEUR DE LA TERREUR

Infolive.tv vous propose un document exceptionnel, riche en images d'archives, qui retrace toute l'histoire du Hezbollah depuis sa création jusqu'à aujourd'hui. L'occasion de mieux comprendre le rôle de cette organisation intégriste au Proche-Orient.

Durée : 9'51
Date : 19 septembre 2006

 

More Information Regarder EN VIDEO

 

 ISRAEL NEWS : POLITIQUE EN VIDEO

 
 

 ISRAEL NEWS : ANALYSE EN VIDEO


 

 LE SORT DES SOLDATS KIDNAPPES

Notre reporter Lamia Lahoud revient sur le sort des soldats israéliens détenus dans la Bande de Gaza et au Liban, y compris Ron Arad. Portant son analyse au-delà des rumeurs, elle s'appuie sur les témoignages de Jack  Neria, ancien officier des renseignements israéliens et Abou Sharif, ancien conseiller du Raïs Yasser Arafat...

Durée : 6'22
Date : 18 septembre 2006  

 

More Information Regarder EN VIDEO

 

 ISRAEL NEWS : MEMOIRE 


 

DOCUMENTAIRE SUR LA SHOAH

- Bergen Belsen : de l'horreur à l'espoir
- Courts-métrages sur l'Holocauste

Durée : 33'

 

More Information Regarder EN VIDEO

 

 ISRAEL NEWS : ANALYSE 

 
 

 ISRAEL NEWS : POLITIQUE 


 

LE CONGRES JUIF EUROPEEN CHEZ KATSAV

Avec Pierre Besnainou à sa tête, le CJE s'est rendu à la résidence du Président de l'Etat Moshé Katsav à  Jérusalem.
Infolive.tv l'a interrogé sur les motifs de sa visite.


Durée : 5'10
Date : 15 septembre 2006

 

More Information Regarder EN VIDEO

 

 ISRAEL NEWS : SCOOP 


 

L'INDISCRETION DE JACQUES CHIRAC

Lors d'un entretien avec le Premier ministre espagnol Zapatero, il a fait part de son inquiétude que la mission de la FINUL ne se complique au Liban dans quelques mois. Sous l'oeil des caméras.


Durée : 0'59
Date : 14 septembre 2006

 

More Information Regarder EN VIDEO

 

 ISRAEL NEWS : INTERVIEW 


 

DOSSIER RON ARAD :
UN OFFICIER DES RENSEIGNEMENTS MILITAIRES RACONTE

Infolive.tv a interrogé Jack Neria, haut responsable des renseignements israéliens du temps de la capture de Ron Arad avant de devenir attaché militaire à Paris. Il revient sur cette mystérieuse affaire du navigateur israélien disparu depuis 20 ans...

Durée : 4'38
Date : 7 septembre 2006

 

More Information Regarder EN VIDEO

 

 ISRAEL NEWS : MEDECINE 


 

ISRAËL : UNE SOLUTION CONTRE LE CANCER ?

Une équipe d'Infolive.tv s'est rendue à l'hôpital Hadassa de Jérusalem où elle a pu rencontré les Professeurs Sidney Ohana et Shlomo Mor-Yossef. Ce dernier nous livre que des recherches effectuées dans son établissement ont permis de trouver un remède pour détruire les tumeurs des malades du cancer.

Durée : 4'44
Date : 25 août 2006

 

More Information Regarder EN VIDEO

 

 ISRAEL NEWS : POLITIQUE 


 

LES DIRIGEANTS DU CRIF EN ISRAËL

Une délégation de responsables de la communauté juive de France mène actuellement une visite en Israël. Au micro d'Infolive.tv, Roger Cukierman revient sur l'action du CRIF dans le cadre du conflit qui vient de s'achever au Liban...

Durée : 5'48
Date : 5 septembre 2006

 

More Information Regarder EN VIDEO

 

 ISRAEL NEWS : TSAHAL 


 

LA LEGENDE D'ENTEBBE

Alors que le maire actuel de la capitale ougandaise a annoncé son intention de détruire le terminal de l'aéroport qui avait abrité les otages d'Entebbe, Infolive.tv vous replonge dans cet évènement qui est à jamais encré dans l'histoire d'Israël.

Durée : 13 septembre 2006
Date : 2'07

 

More Information Regarder EN VIDEO

 

20:58 Écrit par la vraie sioniste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

diable donne et la shoah

Dieudonné : « Dans les livres de classe de mes enfants, j’ai arraché les pages sur la Shoah »
27 avril 2005
- Extrait de L’Arche n°565, mai 2005

Document : sur Beur FM, Dieudonné parle des « sionistes », de la Shoah et du « racisme anti-goy »
Numéro spécimen sur demande à info@arche-mag.com
Reproduction autorisée sur internet avec les mentions ci-dessus

Le 28 mars 2005, le comédien Dieudonné est en direct au micro de Beur FM. Il est là pour faire la promotion de son dernier spectacle. Mais l’essentiel de l’émission - aussi bien dans la partie où il est interviewé par le journaliste de Beur FM que dans la partie où il répond aux questions des auditeurs - a pour thème l’obsession de Dieudonné : le complot sioniste.

Quand on dit « sioniste », tout le monde se comprend à mi-mot. Le « complot », explique Dieudonné, ne vise pas seulement les Noirs, les Musulmans et les Arabes. Il vise l’ensemble des non-Juifs. D’où la nécessité, selon lui, de la « lutte contre le racisme anti-goy ».

Dieudonné s’étend longuement sur les persécutions dont il affirme être l’objet. Son seul crime, dit-il, est « d’aborder le sujet du sionisme, qui est un sujet tabou ». Et il dénonce « cet impérialisme nauséabond, ce sentiment de supériorité qui écrase une partie du monde et qui commence à être extrêmement pesant ».

Pour donner un aperçu du climat régnant à l’antenne, une brève citation suffira. Un jeune enfant prénommé Ismaël est au téléphone. Récitant manifestement sa leçon, il déclare : « Moi, je suis un goy et fier de l’être ». Dieudonné lui répond, au milieu des rires attendris : « Moi aussi ».

On trouvera ci-dessous de larges extraits des déclarations de Dieudonné au micro de Beur FM. Étant donné que certains de ces propos sont particulièrement graves, nous avons ajouté des notes auxquelles le lecteur est invité à se reporter.

Sur la « pornographie mémorielle » et la Shoah
Je n’ai jamais associé la Shoah à la pornographie, c’est une manipulation (1). C’est carrément créé, c’est de la fabrication. (...)

Je suis en Algérie, qui est effectivement plus ou moins un second pays pour moi, parce que j’ai découvert une population vraiment formidable. Quelque part, je suis algérien aujourd’hui.

J’étais en Algérie, discuter du spectacle et du sionisme en général. (...) Et je reprenais une expression d’une historienne qui s’appelait... qui affirmait, si vous voulez, qui avait inventé ce terme, qui disait que c’était une pornographie mémorielle (2). Et je trouvais que le terme était assez justement trouvé. Le terme d’une sociologue, une historienne... l’objet d’un terme, c’est de provoquer un débat. En tout cas à aucun moment je n’ai associé la Shoah à la pornographie mémorielle.

Sur les accusations d’antisémitisme portées contre lui
Bon, c’est vrai qu’il y a une certaine tendance des mouvements extrémistes sionistes à dire que la justice française est antisémite. Tout le monde est antisémite. À partir du moment où vous n’êtes pas d’accord avec eux, vous êtes un antisémite. (...) Apparemment il y a une certaine presse qui n’en a rien à faire. C’est la justice de la presse, de certains médias. Je pense à Bernard-Henri Lévy ou Finkenkraut [sic] qui a traité carrément les Noirs de sous-hommes en disant que quasiment les Antillais étaient des assistés, que l’idéologie des Antillais, des Noirs de France... puisqu’il a fait une pétition, là, il disait : les Noirs filent un mauvais coton, pour faire un parallèle avec les champs de coton. Pour vous dire à quel point dans le mauvais goût, dans la négrophobie on est en train de glisser avec ce genre de personnage. Et eux, ils ont un libre accès aux médias.

Sur « la hiérarchie des souffrances »
400 ans, des centaines de millions de personnes touchées, esclavagisés, pas une ligne dans les manuels scolaires, pas un film. J’ai simplement dit que ce serait bien que la République, parce qu’on nous vend « liberté, égalité, fraternité », à ce moment-là que la République mette les souffrances au même niveau. Parce qu’il y en a une dont on entend parler en permanence. Pourquoi pas, mais il faudrait que l’on parle de la même chose, il faudrait mettre au même niveau, parce que je pense qu’il ne faut pas hiérarchiser les souffrances à l’intérieur de la République. La République doit mettre au même niveau. Or, aujourd’hui, elle ne le fait pas, parce qu’elle est effectivement à mon avis sous des groupes de pression qui sont extrêmement nuisibles au projet républicain et à l’utopie républicaine.

Sur la lutte contre le racisme
Il y a une véritable injustice dans le traitement de la lutte contre le racisme. Nous avons été manipulés par ces partis politiques, notamment le Parti socialiste et toute l’équipe à Julien Dray (...) qui ont instrumentalisé la lutte contre le racisme et qui n’ont fait finalement qu’inciter au racisme. Aujourd’hui, quand on voit un Finkenkraut [sic] qui se lâche carrément, qui dit qu’il y a un racisme anti-Blanc, que les Noirs sont plus ou moins en train de faire chauffer la marmite et qu’ont va manger des Blancs dans la rue. Alors que cet homme fait partie effectivement de réseaux extrêmement puissants qui ont par rapport aux médias une influence considérable, il voudrait continuer à nous donner des leçons de morale en disant que les nègres en France filent un mauvais coton idéologique.

Sur « une souffrance sacralisée »
La vérité est qu’il y a une inégalité dans le traitement de la souffrance dans ce pays. On a d’un côté une souffrance sacralisée, qui est mise sur un piédestal. C’est quasiment devenu messianique. Il faut suivre, comme ça, les commémorations. Et de l’autre côté, des populations qui ont souffert et qui n’ont pas de leçons à recevoir de cette souffrance et qui sont obligées de... je refuse que mes enfants, à l’école, je leur ai dit non, j’ai arraché les pages. Je leur ai dit : vous n’étudiez pas cette souffrance-là tant qu’il n’y aura pas les autres. Il n’y a aucune raison que vous, descendants d’esclaves, vous n’ayez pas accès à votre histoire.

Sur le « communautarisme »
Je pense qu’il y a un cancer, c’est les communautarismes, qui est orchestré, organisé par une association comme le CRIF qui est une association ultra-communautaire. Ils ont appelé au boycott de mon spectacle. Je suis dans le collimateur de ce M. Cukierman que je n’ai jamais vu. D’ailleurs invitez-le, moi je veux bien que l’on discute avec M. Cukierman. Quel est son projet ? Organiser une vase ratonnade contre les Noirs et les Arabes ? C’est cela son véritable projet ? Diviser la France pour je ne sais pas quoi, et pour servir les intérêts d’un autre pays ?

Sur « les Juifs négriers »
Il y a eu des Juifs négriers, mais ça, il s’en sont foutu mais plein les fouilles avec le commerce des Noirs. (...) C’est une communauté qui a particulièrement bien gagné sa vie, mais ce n’est pas la seule, les protestants, les chrétiens, ont bien gagné leur vie, mais la communauté juive, notamment aux États-Unis avec quasiment le monopole sur les armateurs, les bateaux, un certain M. Lopez, Abraham Lopez. Il y avait, euh... c’est l’histoire, c’est historique, c’est comme si vous... il n’y a pas de discussion (3).

Sur le « Code noir » édicté par Louis XIV en 1685
Le premier article du « Code noir », c’est : « Nous interdisons le commerce aux Juifs ». Mais pourquoi ? Parce que les Juifs avaient le, ce commerce-là, avaient le monopole de ce commerce depuis longtemps et qu’il fallait introduire une dimension chrétienne, c’est-à-dire qu’il fallait arrêter de castrer les mâles, il fallait arrêter de jeter les enfants à l’eau (4).

Sur la mise en cause de Bruno Gollnisch, suite à ses déclarations sur les chambres à gaz Qu’on enlève le travail à un homme, sans être passé par la justice, juste sous les pression d’un lobby, je trouve ça scandaleux et je le dis et je le répète. Ce qui arrive à M. Gollnisch est strictement illégal et j’espère qu’il gagnera. (...) Ce qui est terrible et insupportable c’est de voir un homme, un père de famille, se retrouver dans une situation - mais - délirante, sous la pression d’un lobby - et en plus il n’a rien dit, visiblement -, sous la pression d’un lobby qui fait pression.

Sur les « tabous » C’est amusant de voir à quel point il existe des tabous, et l’on ne touche pas visiblement à une catégorie toute particulière qui est le sioniste en général. C’est quand même incroyable de voir à quel point on est dans une société... je pense simplement que nous sommes aujourd’hui dans une configuration d’injustice totale face aux valeurs de la République. Marianne a des enfants, nous sommes tous des enfants de la République. Et il y a un chouchou dans la maison. Il serait temps que Marianne mette de l’ordre.

Sur le « racisme anti-goy » On voit bien que cette manipulation sioniste, si vous voulez, montre à quel point ils sont désemparés, ils commencent à faire tout et n’importe quoi. Ce qui est plutôt bon signe. Il y a un racisme anti-goy qui est en train de se développer chez les sionistes, qui est de nature à rassembler, je le vois, les Blancs, les Noirs, les Jaunes, les Arabes et c’est ce qu’ils sont en train de provoquer. Cette association, j’ai commencé à en entendre parler (5), une pétition contre le racisme anti-goy, et je pense que je ferai partie des signataires. (...) Ils sont aujourd’hui, mais c’est plutôt bon signe, ces gens qui sont là pour gangrener la République française, pour déstabiliser, il faut absolument qu’ils se cachent, qu’ils trouvent des boucliers. (...) Je crois que cette association qui lutte contre le racisme anti-goy, elle va se mettre en place parce que c’est une volonté délibérée de déstructurer les valeurs intrinsèques de cette République (6).


NOTES 1. « Pornographie mémorielle » : voici les propos de Dieudonné sur ce sujet. « Moi, je parle aujourd’hui de pornographie mémorielle. Ça devient insupportable. (...) Voilà, c’est une manipulation. Je parle de pornographie mémorielle. Je pense que ça devient pornographique » (conférence de presse à Alger, le 16 février 2005, retranscrite dans Le Monde du 22 février 2005). « Une partie des Juifs se sont enrichis en vendant des enfants noirs sur les marchés. Aujourd’hui, il faut réhabiliter la vérité historique et arrêter cette manipulation dont les sionistes ont l’habitude. C’est de la pornographie mémorielle » (interview au quotidien L’Écho d’Oran, 20 février 2005). On trouvera l’intégralité des déclarations de Dieudonné dans « Les documents de la nouvelle affaire Dieudonné », L’Arche n°563-564 (mars-avril 2005).

2. Cette historienne dont Dieudonné a oublié le nom s’appelle Idith Zertal. Elle a démenti à plusieurs reprises, sans aucune ambiguïté, non seulement avoir « inventé » ce terme mais même l’avoir jamais utilisé (voir L’Arche de mars-avril 2005).

3. Cet « Abraham Lopez » dont parle Dieudonné s’appelait en réalité Aaron Lopez. Il s’agit d’un armateur qui vivait à la fin du XVIIIe siècle dans la ville américaine de Newport. Comme tous les bateaux de l’époque, les siens transportaient aussi des cargaisons d’esclaves. Aaron Lopez n’avait évidemment pas le « monopole » de l’armement, ne serait-ce que dans sa ville de Newport, et encore moins le « monopole » de la traite des esclaves. Le nom de Lopez figure habituellement, comme une prétendue « preuve » du rôle des Juifs dans l’esclavage, dans des pamphlets antisémites rédigés par des néo-nazis américains. Ces pamphlets, qui ont été récemment traduits en France, sont sans doute à l’origine des connaissances « historiques » de Dieudonné. On trouve ainsi le nom d’Aaron Lopez, avec l’assertion que « le vaste trafic d’esclaves noirs fut un monopole juif », dans un écrit d’un antisémite obsessionnel nommé Jacques Daudon, fondateur du Parti des Français Progressistes et Humanistes (P.F.P.). M. Daudon donne pour référence trois livres : La pieuvre mondialiste attestée par les Protocoles des Sages de Sion, de Sulkos, Les responsables de la seconde guerre mondiale, de Rassinier, et Les mythes fondateurs de la politique israélienne, de Garaudy. Le plus ironique, dans cette affaire, est que les principaux propagateurs du mythe des « esclavagistes juifs » sont des nazis américains, qui ne pardonnent pas aux Juifs leur rôle dans la campagne pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis.

4. Voici ce que le « Code noir » (le document de 1685 dans lequel Louis XIV réglemente l’esclavage dans les colonies françaises) dit au sujet des Juifs : « Article 1. Voulons et entendons que l’édit du feu roi de glorieuse mémoire notre très honoré seigneur et père, du 23 avril 1615, soit exécuté dans nos îles. Ce faisant, enjoignons à tous nos officiers de chasser hors de nos îles tous les Juifs qui y ont établi leur résidence, auxquels, comme aux ennemis déclarés du nom chrétien, nous commandons d’en sortir dans trois mois, à compter du jour de la publication des présentes, à peine de confiscation de corps et de biens. » En d’autres termes, Louis XIV réitère, dans le contexte spécifique des colonies françaises, l’édit d’expulsion des Juifs de France qui avait été signé par Louis XIII en 1615. Lu par Dieudonné, cela devient : « Nous interdisons le commerce aux Juifs ». Mais, en matière de falsification historique, Dieudonné (ou celui qui le fournit en arguments antisémites) ne s’arrête pas là. Il invente non seulement que les Juifs auraient pratiqué dans les îles le commerce des esclaves mais qu’ils en auraient eu « le monopole ». Dieudonné atteint le comble de l’odieux lorsqu’il explique aux auditeurs de Beur FM (sans que le journaliste intervienne, pour le contredire ou le tempérer) que l’expulsion des Juifs par Louis XIV avait pour objet d’« introduire une dimension chrétienne » dans les pratiques esclavagistes - les Juifs et eux seuls ayant pour habitude, selon Dieudonné, « de castrer les mâles », et « de jeter les enfants à l’eau ».

5. Dieudonné parle de « cette association », cette « pétition contre le racisme anti-goy » dont il a « commencé à entendre parler », comme s’il s’agissait d’une initiative à laquelle il serait étranger. En fait, trois jours après l’émission sur Beur FM, le site internet dirigé par Dieudonné publie un appel intitulé « Le racisme anti-goy » (http://lesogres.org/article.php3 ?id_article=278), où on lit (la graphie d’origine a été conservée) : « Les sionistes sont aux abois, tant il est vrai que leur seule arme réside dans la manipulation des faits et des consciences. (...) Face à ce qui paraît comme la manipulation sur ce thème de la haine anti-blancs, certains lancent l’idée de l’association de lutte contre le racisme ANTI-GOY, ce racisme dont l’impunité n’a que trop duré. OUVRONS NOTRE ESPRIT ET RÉSISTONS A L’OPPRESSEUR. »

6. Sur les liens entre le mythe du « racisme juif » et l’antisémitisme moderne, voir les divers exemples analysés par Pierre-André Taguieff dans son article « Des thèmes récurrents qui structurent l’imaginaire antijuif moderne » (L’Arche n°560, « Les dangereux fantasmes de l’antisionisme militant », novembre-décembre 2004).

13:00 Écrit par la vraie sioniste dans lutte contre l'anttisionisme et l' | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

islam et integrisme

Sur l'Islam en général...


Dans la série, ou Dieu n'existe pas et l'intégrisme religieux est une escoquerie, ou Dieu existe et l'intégrisme religieux est un blasphème...

 

Retour Intégrismes
Retour à l'accueil général

 

 

Avertissement : ce qui suit résume les points à charge contre une religion, pas contre ses fidèles. Si c'est une mauvaise religion, celles et ceux de ses fidèles, la majorité, qui sont malgré tout de braves gens ont d'autant plus de mérite. Non à l'obscurantisme, mais non à l'islamophobie.

Et il n'est pas question de prétendre que c'est le "vrai Islam". C'est seulement un condensé de ce qu'il y a de pire en lui. Mais pas question non plus d'admettre que le "vrai Islam" c'est forcément ce qu'il y a de meilleur dans l'Islam.

  • L'Islam consiste à associer à Dieu un texte qui dit qu'on ne doit rien associer à Dieu.
  • Ce texte, le Coran, quand on le lit dans la continuité et pas seulement des extraits choisis, montre moins d'amour que de haine virulente, moins d'appels à la raison que de matraquages de la raison par des répétitions abrutissantes et le chantage permanent au paradis et à l'enfer.
  • Ce texte se contredit souvent et on explique alors que le passage le plus ancien est abrogé par le plus récent (mais l'ordre de présentation n'est pas chronologique).
  • Ce texte est présenté comme un modèle de perfection littéraire alors que par exemple les récits en sont très maladroitement construits, très pénibles à lire.
  • Ce texte est tributaire de la science de son temps (par exemple, sept cieux solides et transparents), mais on veut nous faire croire à partir d'exemples biaisés qu'il anticipait sur la Science actuelle.
  • L'homme qui a transmis ce texte, et qu'on nous présente comme un suprême modèle d'humanité, s'est rendu coupable de fourberie, massacre, torture, d'après le souvenir collectif de ses fidèles.
  • Cet homme a montré à la fin de sa vie des signes frappants de paranoïa, et ce texte lui-même suggère aussi fortement qu'il a été rédigé par une personne atteinte de ce mal.
  • L'Islam est aujourd'hui la seule religion qui prétende interdire à ses fidèles de la quitter, de la critiquer ou de l'adapter, ce à l'échelle de pays entiers, souvent sous peine de mort.
  • Dans la partie du monde dominée par l'Islam, le principal débouché pour les enfants les plus doués intellectuellement consiste à mémoriser par coeur, coups à l'appui s'ils se trompent dans la récitation, ce texte qu'ils ne comprennent pas. Quel genre d'élite peut-il en sortir ?
  •  

    La partie du monde dominé par l'Islam montre donc significativement plus de pauvretés, injustices, analphabétisme, etc. et plus de situations globales d'échec sur tous les plans, que le reste du monde. Mais on inculque aux fidèles que c'est forcément la faute des infidèles.
Texte repris du site resilience

11:35 Écrit par la vraie sioniste dans lutte contre le terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21 septembre

Guysen >> Culture
Souviens toi…21 septembre
Par Claude Bensoussan pour Guysen Israël News
Mercredi 20 septembre 2006 à 22:04
Mémoire...

Rubrique quotidienne

Une exclusivité Guysen Israël News

1287 6 juifs sont tués à Kirn, près de Bad Kreuznach (Allemagne), sans doute à la suite d'une accusation de meurtre rituel portée contre les juifs de la ville d'Oberwesel. Par la suite, des juifs sont tués dans plusieurs localités de la région d'Oberwesel.

1348

Les juifs de Zurich sont accusés d'avoir empoisonné des puits et d'avoir commis un meurtre rituel, c'est-à-dire d'avoir tué un enfant chrétien afin d'utiliser son sang pour la cérémonie de la Pâque. Quelques juifs sont chassés de la ville mais presque tous les membres de la communauté sont brûlés sur le bûcher. Selon une loi promulguée le même jour, les juifs ne pourront jamais revenir à Zurich.

1939

Reinhard Heydrich présente un plan de création de ghettos en Pologne.

En Pologne, les nazis ordonnent la dissolution de toutes les communautés de moins de 500 membres : les juifs doivent s'installer dans les ghettos des villes et dans la région s'étendant entre Lublin et Nisko.

1941

Les SS et des volontaires lituaniens assassinent 3 500 juifs à Aishishak (province de Vilna).

1942

En ce jour de Kippour, 1 200 juifs de Suchedniov (district de Kielce, Pologne), 1 200 juifs de Sendziszov (district de Cracovie) et 6 000 juifs de Wegrow (district de Varsovie), où a lieu une Aktion de trois jours, sont déportés au camp d'extermination de Treblinka.

Le jour de la fête juive de Kippour, 1 000 juifs du ghetto de Rohatyn (district de Stanislavov, R.S.S. d'Ukraine) et 1 000 juifs du ghetto de Podhaitzy (district de Tarnopol, R.S.S. d'Ukraine), où 3 500 juifs sont internés, sont déportés au camp d'extermination de Belzec. Des juifs ont vécu à Podhaitzy à partir du XVIIe siècle.

Le jour de Kippour, 600 juifs de la ville de Kamionka-Strumilova (province de Lvov, R.S.S. d'Ukraine) doivent sortir de la ville pour être assassinés à Zabuze, sur la rivière Bug.

Le jour de Kippour, un train avec 2 000 hommes et femmes, dont près de 1 000 juifs étrangers, quitte le camp de regroupement de Pithiviers (France). Le même jour, un convoi avec 713 internés juifs quitte le camp de regroupement de Westerbork. Tous ces juifs sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

Les SS rassemblent une centaine de juifs et les fusillent à Rakov (R.S.S. de Biélorussie) le jour de Kippour.

Les SS assassinent 700 juifs à Chodel (district de Lublin) le jour de Kippour.

Au cours d'une Aktion qui s'étend du 21 septembre, jour de Kippour, au 29 septembre, 5 convois avec 10 000 juifs au total quittent le ghetto de Theresienstadt, sans doute à destination de Minsk-Trostinets (R.S.S. de Biélorussie). Aucun déporté n'a survécu.

1943

Les SS assassinent les 400 juifs restés à Kobylnik (district de Vilna, R.S.S. de Lituanie).

979 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

1944

2 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Theresienstadt.

 

10:55 Écrit par la vraie sioniste dans histoire souvenir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

la verite sur les palestiniens

la verite sur les palestiniens
  
 
 AP
2006-09-20 21:33:00


Le Centre palestinien de recherché politique (PCPSR) a mené un sondage auprè de 1 270 Palestiniens, du 14 au 16 septembre, dans la bande de Gaza, en Judée et Samarie. La marge d'erreur du sondage est de 3%.

Environ 67% des Palestiniens interrogés pensent que le Hamas ne devrait accepter ni les conditions des donateurs ni l'Etat d'Israël, 30% sont convaincus du contraire.

Si 54% des Palestiniens interrogés sont mécontents des résultats du gouvernement Hamas, 42% en sont satisfaits.

La perception de la corruption dans l'Autorité palestiniene est à son apogée à 89%, 72% des Palestiniens estiment que le travail est obtenu principalement par la wasta (relations familiales et personnelles).

Près de 38 % des Palestiniens voteraient de nouveau pour le Hamas, contre 39% voici trois mois.

La popularité du Fatah passe de 39% à 41%.

Près de 46% soutiennent un gouvernement d'unité nationale accordant des droits égaux au Fatah et au Hamas, 25% sont favorables à un gouvernement d'unité nationale composé de toutes les factions sous la direction du Hamas, 24% sont pour un gouvernement de technocrates et professionnels.

Environ 32% veulent que le gouvernement d'union nationale ait comme priorités l'application de la loi et l'ordre, 25% mettent comme priorités le processus de paix et les négociations, 25% la fin des sanctions politiques et financières à l'égard de l'AP et 18% la lutte contre la corruption et le lancement de réformes politiques.

Près de 86% sont opposés au rapt d'étrangers habitant dans les zones palestiniennes et 13% y sont favorables.


 
 

source : http://www.guysen.com

 

 

10:15 Écrit par la vraie sioniste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lesfetes de tichri

09:59 Écrit par la vraie sioniste dans judaisme thora | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/09/2006

nos soldats

Qui se préoccupe du sort des trois soldats israéliens enlevés ?
(cliquer pour agrandir)

Qui s’étonne que, malgré les règles du droit humanitaire international, personne n’ait pu rendre visite aux trois soldats israéliens enlevés ?

 

Ehoud Goldwasser et Eldad Regev, ont été  enlevés le 12 juillet  2006 par le Hezbollah en territoire israélien.

 

Gilad Shalit, lui, a été enlevé le 25 juin 2006 par des groupes armés palestiniens, lors d’une attaque menée sur une base de l’armée située du côté israélien de la clôture séparant la bande de Gaza d’Israël.

 

Pourtant, ni le Comité international de la Croix Rouge, ni aucune ONG humanitaire n’a obtenu des nouvelles sur le sort des soldats. Personne ne sait s’ils sont vivants, s’ils sont encore au Liban, dans quelles conditions ils sont détenus, s’ils sont traités humainement.

 

Le porte-parole du CICR (Comité International de la Croix-Rouge) à Tel-Aviv a confirmé dimanche, que malgré des efforts continus, les ravisseurs persistaient à refuser à l’organisation tout contact avec les otages.

 

Comment alors le CICR pourrait exercer sa fonction qui est de « protéger la vie et la dignité des victimes de guerre et de leur porter assistance » ?

 

L’article 3 commun aux quatre Conventions de Genève de 1949, interdit la prise d’otages, les atteintes portées à la vie et à l'intégrité corporelle, les traitements cruels et les actes de torture.

 

Israël applique les dispositions de la résolution 1701, levée des blocus aérien et maritime, départ des soldats israéliens encore sur le sol libanais.  Il est prévu que le 22 septembre 2006, à la veille de Rosh Hashana, il n’y aura plus un seul soldat israélien présent au Liban et que les forces de la FINUL renforcée seront toutes en place.

 

Il serait grand temps pour le gouvernement libanais de prendre des mesures concrètes pour s’assurer que le Hezbollah se conforme aux obligations du droit international.

 

De même, l’Autorité palestinienne devrait s’inquiéter du sort de Gilad Shalit.

 

Et qu'Israël reçoive un signe de vie…

 

Pour plus d’information sur les soldats enlevés (en anglais et en hébreu) et pour faire part de votre soutien à leurs familles, cliquez sur http://www.habanim.org/ 

 source: http://ambisrael.be

ambassade d'israel en belgique

21:15 Écrit par la vraie sioniste dans hommage atsahal, magav et autres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

le petit shoffar

20:44 Écrit par la vraie sioniste dans judaisme thora | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

lichlote

19:28 Écrit par la vraie sioniste dans initiation a l'hebreu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

bravo a tsahal

PAR ICI LA MONNAIE !

mercredi 20 septembre 2006.
 

La LDJ souhaite que ces fonds soient utilisés à la reconstructoon des villes du Nord d'Israel. Au moins huit bureaux de change et un petit établissement bancaire ont été détruits lors de ces raids à Naplouse, Djénine, Tulkarem et Ramallah. Les soldats ont arrêté deux hommes qui détenaient des pistolets et des fusils de chasse chez eux. Tsahal affirme que les bureaux de change sont impliqués dans le transfert de fonds aux groupes extrémistes Les assassins du hamas et du Fatah les utilisent pour la fabrication de roquettes, de ceintures d'explosifs et de voitures piégées, ou d'autres activités, précise l'armée israélienne.

 

Au total, cinq millions de shekels (1,2 million de dollars, un million d'euros) et 170.000 dinars jordaniens (240.000 dollars, 200.000 euros) ont été saisis, selon l'armée. Mohammed Assar, un cambiste de Djénine, a précisé que les soldats avaient saisi 250.000 dollars (200.000 euros) dans son bureau de change. "Ils m'ont forcé à ouvrir la porte et ont pris tout ce que j'avais : argent, chèques, dollars, shekels. Ils ne m'ont rien laissé d'autre que les gravats", a-t-il déploré.

Ibrahim Mouheissin, directeur de la branche de la Banque nationale jordanienne à Naplouse, a précisé que l'armée l'avait appelé après la démolition du bâtiment pour le prévenir qu'il avait été visé par erreur. Un des cambistes arrêtés avait affirmé que l'adresse de l'établissement était la sienne, a-t-il dit.

http://www.liguededefensejuive.com

18:54 Écrit par la vraie sioniste dans lutte contre le terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

infolive tv

si vous ne parvenez pas à visualiez...
Infolive.tv
DERNIERE MINUTE !

Mercredi 20 Septembre 2006
 

INFOLIVE.TV est la 1ère chaîne de télévision sur Internet qui émet des news sur Israël et le Proche-orient dans le monde entier en 4 langues.

INFOLIVE.TV n’est pas un site écrit mais une télévision sur Internet qui diffuse chaque jour 24h/24 des vidéos exclusives.

 

 UNE ANNEE EXPLOSIVE

Dans quelques jours, le peuple juif et l'Etat d'Israël célèbreront les fêtes du nouvel an et du grand pardon.

De tout temps, cette période est connue comme étant celle de la réflexion, de l'introspection et surtout de décisions qui ne dépendent pas de chacun mais du domaine du divin.

Durant ces jours considérés comme graves dans la tradition juive, la question que je pose pour la nouvelle année à venir est : que va-t-il se passer du côté de Téhéran? Est-ce que le rêve fou du président iranien Ahmadinejad et de son régime islamo-fasciste va se réaliser ?

L'Iran sera-t-il bientôt en possession de l'arme nucléaire avec la volonté de l'utiliser pour frapper et détruire l'Etat d'Israël?

En 2006, le début du 21e siècle demeure pour le peuple juif et l'Etat d'Israël sous le signe de l'inquiétude, de l'incertitude et de la terreur.

Sur la planète Terre, il existe une nation, la seule d'ailleurs qui soit menacée de destruction physique et totale par un autre Etat qui a déclaré publiquement plusieurs fois déjà par la voix de son Président, qu'il fallait éradiquer l'Etat d'Israël de la planète.

L'islam intégriste, cette idéologie ultra-conservatrice, misogyne, homophobe, antisémite, anti-démocratique, se développe à la vitesse grand V parmi les masses musulmanes de la planète.

Qu'il soit en Indonésie, au Maghreb, en Iran, en Europe, aux Etats Unis, l'islam intégriste avance à grands pas et chaque jour des dizaines de milliers de musulmans sont recrutés par des imams instables et corrompus qui prônent la mort et la haine au nom de Dieu et de son prophète, créant ainsi une psychose gigantesque qui va enflammer toutes les capitales du monde musulman, si jamais un pape ou un simple caricaturiste danois émettent des idées, soit par la voix, soit par images, allant à l'encontre de leurs idées à eux. Il faut se rendre à l'évidence, la bombe atomique iranienne ne sera que le premier symptôme de la plus grave maladie humaine qui frappe les esprits depuis la nuit des temps : l'islam intégriste violent.
A la différence du nazisme où, comme nous pouvions le croire, le mal avait connu son apogée avec Auschwitz et Adolphe Hitler, aujourd'hui, ce même monde fait face non seulement à des structures étatiques nombreuses et violentes, mais surtout à l'utilisation de Dieu et son exploitation pour ne faire du monde qu'un corps religieux unidimensionnel pour ceux qui n'ont pas la même foi et qui désormais n'auront le droit ni de l'exprimer ni d'exister.

De nouveau, Israël est aux premières loges, supportant il y a à peine quelques semaines, la première guerre islamique occidentale sous la forme du Hezbollah frappant Israël. Mais soyons clairvoyants. Comme la guerre d'Espagne fut le prélude de la terrible catastrophe qui était la seconde Guerre Mondiale, opposant fascisme et démocratie, la guerre Israelo-Hezbollah est peut-être le prélude de la troisième Guerre Mondiale dont on évoque l'existence depuis le 11 Septembre et qui prend forme devant nos yeux.
Si l'Iran obtient l'arme atomique, l'Iran utilisera la bombe. La mobilisation n'est plus à la diplomatie et aux débats télévisés de par le monde. Il faut aujourd'hui pour sauver le monde de la folie, éliminer le président iranien et empêcher aujourd'hui l'Iran de devenir une puissance maléfique nucléaire. Dans quelques jours, comme le dit la tradition juive, Dieu décidera du destin de chacun sur cette terre pour l'année à venir. J'appelle tous les dirigeants et hommes d'influence à décider vite du destin du président iranien. Si Hitler avait été éliminé entre 33 et 38, cela aurait certainement évité des dizaines de millions de morts. Ahmadinejad au pouvoir aujourd'hui c'est des centaines de millions de vies à sa seule merci.

Bonne année,
Olivier Rafowicz

More Information  texte lien 'Voir la vidéo', etc

14:29 Écrit par la vraie sioniste dans videos diverses sur israel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

israel et le barbarisme

Israël face à la barbarie, par Arno Klarsfeld

Israël face à la barbarie, par Arno Klarsfeld


Chaque jour un nouveau pogrom en Israël, chaque jour des Israéliens tués parce qu'ils sont juifs sur une terre qui, selon leurs assassins, devrait être musulmane, tout comme les juifs étaient massacrés en Europe parce qu'ils étaient juifs sur un continent que leurs assassins voulaient chrétien. Ceux qui commanditent ces crimes ne sont pas des fanatiques. Ils ont une vision très claire du monde qu'ils souhaitent. Un Moyen-Orient débarrassé des juifs. Israël peut sembler puissant aujourd'hui, mais pour combien de temps ? Pour ces commanditaires de crimes contre l'humanité qui exterminent des adolescents dans une discothèque, des religieux, des familles déjeunant dans une pizzeria ou des étudiants dans une université, le temps joue en leur faveur. Le temps joue en leur faveur, car ils n'ont aucun souci du bonheur individuel de leur peuple ou, s'ils s'en soucient, ils estiment que ce bonheur doit se soumettre à l'idéologie du panarabisme ou du panislamisme.

C'est une guerre à laquelle Israël doit faire face. Une nouvelle forme de guerre barbare qui tue ses citoyens, paralyse son économie et sème la barbarie, la tristesse et la peur. Israël est un vaste ghetto au sein duquel, pour la première fois depuis deux mille ans, les juifs ont le pouvoir de se défendre. Comment répondre à la barbarie ? Comment se défendre efficacement sans devenir barbare à son tour ? Il semble que seul le peuple juif se pose la question et que la question ne soit adressée qu'au seul peuple juif.

Durant la première guerre mondiale, l'Allemagne a utilisé le gaz moutarde contre les tranchées françaises, il n'a pas fallu attendre longtemps pour que la France fasse de même. Durant la seconde guerre mondiale, les Allemands ont bombardé les villes anglaises. Dès que les Anglais en ont eu les moyens, c'est-à-dire la maîtrise du ciel, ils ont bombardé les villes allemandes tout comme les Américains, qui ont aussi tué dans les bombardements contre des usines d'armement en France des centaines, sinon des milliers, de Français innocents. Durant cette période, les Français craignaient bien plus les avions alliés que les SS ou la Gestapo.

La France dispose d'une force de dissuasion nucléaire, c'est-à-dire qu'elle estime que, si un Etat utilise l'arme nucléaire contre la France ou peut-être menace son territoire, comme cela pouvait être le cas avec l'URSS, elle se dit ou se disait prête à répondre à la barbarie par la barbarie. Javier Solana, qui a condamné l'élimination du leader militaire du Hamas, était secrétaire général de l'OTAN durant les bombardements dans l'ex-Yougoslavie qui ont tué des centaines d'innocents. A l'époque, pourtant, il approuvait ces bombardements massifs.

Israël est un des rares pays qui ne répondent pas à la barbarie par la barbarie, sinon le seul. Qui est là pour le reconnaître ? Personne. Mais une grande partie des pays, et en particulier ceux qui ont toujours répondu à la barbarie par la barbarie, sont présents pour dénoncer des mesures d'autodéfense qu'on devrait porter au crédit du peuple israélien. Certains diront : "Quelle différence entre le bombardement de Gaza et les attentats des kamikazes ?" Au niveau du résultat, aucune. Des enfants meurent des deux côtés. Mais quelle est cette logique stupide qui fait disparaître l'intention de l'acte ? Est-ce la même chose de vouloir exterminer le plus de juifs possible et de vouloir faire disparaître celui qui organise ces crimes contre l'humanité commis presque chaque jour en Israël ?

Mais les faiseurs d'opinion européens sont imperméables à la logique dans le cas d'Israël tant ils ont été habitués à considérer les juifs comme des victimes passives. Ils sont là pour les commémorer ou pour considérer, à l'instar d'un bel esprit comme Maurice Druon, que durant la seconde guerre mondiale "ils se sont laissé mener à l'abattoir comme des moutons". Pourtant, c'est à l'Europe de s'engager pour que la paix arrive enfin au Moyen-Orient. Ce chemin de la paix passe par l'élimination politique de Yasser Arafat et une nouvelle Autorité palestinienne qui se décide à éradiquer définitivement le terrorisme de son territoire, et cela quitte à déclencher une guerre civile. Si cela n'est pas fait, Israël sera contraint d'occuper à nouveau la totalité des territoires et d'effectuer ce travail indispensable que l'Autorité palestinienne se refuse à faire. Cela renverrait sine die tout espoir de paix.

© Le Monde 2002

source :http://www.lepetitsioniste.com

 

12:57 Écrit par la vraie sioniste dans lutte contre le terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20 septembre

    Guysen >> Culture
Souviens toi… 20 septembre
Par Claude Bensoussan pour Guysen Israël News
Mardi 19 septembre 2006 à 19:25
Mémoire...

Rubrique quotidienne

Une exclusivité Guysen Israël News

1540

Le premier autodafé de conversos (juifs baptisés de force), après l'installation d'un tribunal de l'Inquisition au Portugal, se tient à Lisbonne. L'Inquisition de Lisbonne devient la plus active du pays.

1939

Reinhard Heydrich, chef du Bureau central de la sécurité du Reich, à Berlin, envoie à tous les services de la Gestapo un ordre utilisant le nom de code de " traitement spécial ", qui signifie en réalité la liquidation physique des personnes. L'ordre concerne principalement les juifs.

33 juifs sont arrêtés et assassinés à Sieradz (Pologne) par les troupes de la Wehrmacht lors de leur progression.

Les nazis assassinent 1 juif dans le village de Grodzisk (district de Blonie, Pologne).

1942

3 000 juifs de Szczekociny (district de Kielce, Pologne) sont déportés au camp de travail forcé de Radomsk.

Les 3 000 juifs de Zaleszczyki (district de Tarnopol, R.S.S. d'Ukraine) doivent se préparer en vingt-quatre heures à leur déportation au ghetto de Tluste. Une partie d'entre eux est envoyée à Tluste, une autre au camp d'extermination de Belzec, où 350 juifs de Bialykamien (district de Tarnopol) ont été déportés le même jour. Plusieurs juifs de Zaleszczyki parviennent à se réfugier dans les bois.

1943

Un vingt et unième convoi avec 1 433 juifs, dont 89 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d'extermination d'Auschwitz. 51 déportés seulement survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.

11:26 Écrit par la vraie sioniste dans histoire souvenir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

la tribu kaka

Les délires antisémites de Tribu Ka en correctionnelle

Cécilia Gabizon .
 Publié le 19 septembre 2006
Actualisé le 19 septembre 2006 : 08h48
  • 3 colonnes
  • moins
  • plus
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer l'article
  • Rss
  • Acquérir les droits pour cet article
  • Les archives
  • Forum
logo FIGARO Fermer le fenêtre
Les adeptes de Tribu Ka ont transformé hier le procès fait à leur leader, Kemi Seba (notre photo), en tribune. Paul Delort/Le Figaro.

logo FIGARO Fermer le fenêtre

Le parquet a requis hier la fermeture du site Internet du gourou extrémiste noir, Kemi Seba. Auparavant, ce dernier s'était livré à ses habituelles provocations.

 
UNE TRENTAINE de gaillards noirs et de noir vêtus fait sensation dans la salle des pas perdus du tribunal de Paris. «On est la Tribu Ka», dit l'un, au cas où l'assistance n'aurait pas compris. Officiellement, le groupe de suprémacistes noirs est dissous depuis ses opérations d'intimidation contre des juifs, notamment rue des Rosiers. Mais ses adeptes ont profité hier de la tribune offerte par le procès fait à leur leader, Stellio Capochichi, alias Kemi Seba.
 
Assigné en référé par plusieurs associations, dont l'Union des étudiants juifs de France, qui demandent la fermeture de son site Internet, Kemi Seba donne le ton. «Racaille sioniste», crie-t-il à des personnes de confession juive venues suivre l'audience. «Toute l'humanité déteste les sionistes et vous le savez.» Autour, les «frères» saluent leur gourou de «otep, otep» énigmatiques, comme le culte kémite inventé par Seba. Un représentant du groupuscule d'extrême droite Bloc identitaire apparaît, cheveux court et blouson. Le rapprochement entre les deux mouvances semble encore balbutiant (nos éditions du 15 septembre 2006), mais Kemi Seba assure : «Nous avons les mêmes objectifs : séparer les Noirs et les Blancs». Or aujourd'hui, «ce qui m'intéresse, c'est de monter en haut de la pyramide, et ce sont les juifs qui sont en haut», explique le leader de la Tribu Ka.
 
Depuis quelques mois, son ire s'est concentrée sur les «sionistes» et il s'en félicite : «Je n'ai jamais eu autant de soutiens». Son site Internet résume désormais son «programme politique» : désionisation, dédommagement et rapatriement. «On rirait s'il s'agissait juste d'un groupe de désoeuvrés, explique Me Patrick Klugman, l'avocat de SOS Racisme. Mais Internet leur donne une audience qui les rend dangereux.» À longueur de pages, le site de Kemi Seba exalte le complot sioniste, déjà inscrit selon lui dans la Thorah. «Un système global d'oppression mené par des personnes de confession juive.» Des textes délirants brassent les poncifs antisémites, accusent les juifs d'être les premiers des négriers, des tueurs de Kémites (Noirs), expose Me Stéph ane Lilti, l'avocat de l'UEJF ; «Partout où coule le sang kémite, les kippas sionistes ne sont pas loin. Le temps d'éradiquer cette mafia sioniste est arrivé», annonce leur site.
 
«Propos manifestement illicites»
 
L'avocat de Kemi Seba, Me Philippe Missamou, se contente de défendre la liberté d'expression. Mais le parquet de Paris en juge autrement : «Les propos de ce site sont manifestement illicites.» Ils sont caractéristiques d'une «haine raciale et religieuse exclusivement antisémite». Leur caractère est «non seulement déplacé, mais aussi totalement illégal», estime le procureur qui se déclare favorable à la fermeture d'urgence du site Internet du leader de la Tribu Ka. Le président rendra sa décision le 25 septembre, mais Kemi Seba concluait déjà à la sortie du tribunal : «Les dés sont pipés. Le juge est sioniste...» Comme une sinistre ritournelle.

10:58 Écrit par la vraie sioniste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

on doit savoir

Il faut que les vérités soient révélées et dites !
Par Albert Bellaïche pour Guysen Israël News
Mardi 19 septembre 2006 à 20:59
C’est ça la démocratie, c’est ça la liberté de pensée, c’est aussi ça la liberté d’expression !
Sauf déclarations diffamatoires, propos racistes, proclamations haineuses, sectaires ou ciblées, ils ont le droit, nous avons la responsabilité, vous avez le devoir de révéler et de dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité !

La vérité de l’histoire éternelle et celle du moment, sans haine, sans agressivité et sans sectarisme…
Avec rigueur, la vérité doit être révélée et dite afin que l’homme sache, que l’humanité évolue et que les peuples progressent…
Nous devons tous sans malveillance et avec tolérance apprendre à accepter le discours de son frère ou de son prochain, fut-il critique ou soupçonneux, à condition qu’il fasse « avancer le Schmilblick… »
L’affaire des caricatures et celle relative au dernier discours du Pape ont déclenché la foudre, ont excité les foules et affolé le monde en terres musulmanes …
Sans doute que ces peuples s’étant cru offensés, ont réagi en humains humiliés, mais pas en démocrates. Ils se sont insurgés parce qu’ils se sont cru offensés, insultés ou outragés et leur réactions ont été mal ressenties par les démocrates parce que vives et exagérées.
Il leur fallait sauver leur honneur et leur amour propre et ils l’ont fait, mais avec haine et violence.

C’est aussi ça l’Orient !

Toutefois il ne faut pas non plus que ceux de ce camp-là qui savent ce que signifient les mots démocratie et liberté, fassent la sourde oreille et restent muets devant des évènements de ce genre. Leur devoir est d’expliquer et d’expliciter pour éviter des réactions vives et démesurées qui conduisent l’homme de la rue à des actes répréhensibles et condamnables tels que, insulter en bloc les chrétiens voire les agresser, casser des Eglises ou brûler des effigies du pape.

Certes, les déclarations du Président français Jacques Chirac préconisant « D’éviter tout amalgame entre Islam et Islamisme et tout ce qui anime les tensions entre les peuples et les religions… » vont dans le sens et sont faites pour ne pas que l’on se retrouve périodiquement dans des situations analogues, sans effet véritablement positif, faut-il le priser ?
Sauf que dès lors toute parole, tout discours ou déclaration où il serait question du Prophète, de l’Islam et des Musulmans. devront subir l’auto-censure de la liberté, précisément celle qui est d’ôter le liberté de dire et de penser…

Voilà ce que l’Occident et ses préceptes inaliénables de la démocratie ne pourra tolérer ni admette dans sa pratique de la pensée et du dire…
Cependant la porte reste ouverte aux musulmans pour concevoir la démocratie et les libertés fondamentales et aux occidentaux celle qui les inciterait à ménager les susceptibilités musulmanes… De l’Occident à l’Orient, la marge est étroite qui sépare la liberté de la susceptibilité, la compréhension réciproque de la riposte haineuse…

http://www.guysen.com

 

10:10 Écrit par la vraie sioniste dans lutte contre le terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/09/2006

khadafi se lache

De notre correspondant au Maghreb :

 

21:10 Écrit par la vraie sioniste dans lutte contre le terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

encore a marseille

QUI A DIT LIBERTE?? INTERDIRE UNE RELIGION EN FRANCE C'EST CA NOTRE FRANCE???


Un article signé de Christine François-Kirsch paru samedi 5 août 2006

dans le

quotidien LA PROVENCE...sous le titre " Ils implorent le préfet de faire détruire

les bâtiments illégaux"..."Ils" ce sont des soi-disant riverains, " les bâtiments"

ce sont deux synagogues et une discothèque!! La plumitive tente de

démontrer, bien rangée aux côtés des administrations répressives, que les

voisins procéduriers à tout crin seraient représentatifs de la légalité

républicaine. Ouvertement soutenus par un trio d'élus: Danièle Servant (UMP),

Guy Teissier (UMP) et René Olmeta (PS), les voisins sont à l'origine du

scandale et des lourdes implications que promet le devenir de ce dossier

sensible...puisque c'est la Liberté du culte juif qui pourrait bien être remise en

question...si les autorités françaises persistent dans cette voie!

La Synagogue Carlton Beach a déposé plainte récemment contre X après

avoir subi un vandalisme (livres de prière jetés au sol, lustre et vitres brisés,..);

la Synagogue Pugette est également plaignante contre X pour des propos

antisémites, menaces de mort et autres verbiages propres aux nostalgiques de

Pétain. Le Préfet de Région, Christian Frémont, s'est rendu ce lundi 7 août vers

9 heures du matin sur les lieux de la Synagogue Pugette...

Devant l'opacité et l'absence totale de communication de la part des Instances

administratives et judiciaires, le Rav Abdelhak et les rabbanims, jetée en

pature au public par la journaliste en ces termes: " Agir, pour le seul cas de la

Pugette et si l'on s'en tient à la décision rendue par la Cour d'appel d'Aix,

signifierait donc une fermeture du lieu cultuel ainsi qu'une remise en état du

bâtiment. "; laquelle fait l'impasse totale sur un Pourvoi auprès de la Cour de

Cassation et n'hésite pas à associer une discothèque à l'insupportable bruit

que feraient deux synagogues...soulignant sans sourciller le stationnement

anarchique des Juifs devant les deux synagogues! Si la situation n'avait

l'aspect tragique d'un air de déjà vu, on aurait presque pu rire de l'incongruité

d'une réflexion sur le stationnement des voitures des Juifs...quand on connait

Marseille! Quoi qu'il en soit, si une décision de fermeture de Synagogues

venait à être rendue...nous serons tous présents pour en alerter le monde

entier...et n'hésiterons pas un instant à demander l'asile politique et religieux

auprès de nations respectueuses des Droits de l'Homme!

J' appelle chacun à se mobiliser pour signer la pétition de soutien en

ligne sur http://libertedepenser.info/affaires4.php

20:48 Écrit par la vraie sioniste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jugement tribu ka


16:13 Écrit par la vraie sioniste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

mordechai ben david hebron chelanou

http://www.dailymotion.com/video/x94tx_mordechai-ben-davi...

13:07 Écrit par la vraie sioniste dans musique hassidique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

la shoah

YOM HASHOAH - JOUR DE SOUVENIR


Le 27 nissan, comme chaque année, nous célébrons la mémoire des 6 millions de Juifs tués par la pire barbarie jamais témoignée par l’homme à l’égard de l’homme.
Les déportés survivants, les résistants, les prisonniers de guerre sont de moins en moins nombreux. Combien seront-ils demain…et dans 10 ans ?

Le jour du souvenir de la shoah a été institué en Israel et à travers le monde afin qu'aucune génération, aucune religion, n'oublie ce qui s'est passé. Comment savons nous que le peuple Juif à veccu en esclavage en Egypte si ce n'est grace à la fête de Pessah que nos sages ont institué. De génération en génération, nous nous passons ce flambeau avec la certitude qu'il est le seul rempart efficace contre l'oubli.

Le peuple Juif se doit d'être, la aussi, le témoin éternel du plus sombre évènement de son histoire, car ne nous le cachons pas, les négationistes sont de plus en plus nombreux, et les survivants de moins en moins. Alors c'est à nous et aux futures génération d'être les gardiens de notre histoire.

1/ Primo Levi : Si c'est un homme

primo levi Vous qui vivez en toute quiétude
Bien au chaud dans vos maisons
Vous qui trouvez le soir en rentrant
La table mise et des visages amis
Considérez si c'est un homme
Que celui qui peine dans la boue,
Qui ne connait pas de repos,
Qui se bat pour un quignon de pain,
Qui meurt pour un oui pour un non.
Considérez si c'est une femme
Que celle qui a perdu son nom et ses cheveux
Et jusqu'à la force de se souvenir,
Les yeux vides et le sein froid
Comme une grenouille en hiver.
N'oubliez pas que cela fut,
Non, ne l'oubliez pas:
Gravez ces mots dans votre coeur.
Pensez-y chez vous, dans la rue,
En vous couchant, en vous levant;
Répétez-les à vos enfants.
Ou que votre maison s'écroule;
Que la maladie vous accable,
Que vos enfants se détournent de vous.

2/ Yom hashoah en Israel

En Israel, à 10 heures du matin, les sirènes retentissent pendant deux minutes à travers tout le pays. yom hashoah Les voitures, les bus s'arrêtent et les passagers en sortent. Les piétons s'arrêtent également et respectent deux minutes de silence. Pendant ce jour les lieux de loisirs et la plupart des établissements publics sont fermés conformément à la loi. Les chaînes de télévision et de radio diffusent essentiellement des programmes documentaires à propos de la Shoah et des interviews et reportages sur les commémorations. Tous les drapeaux du pays sont en berne.

Des commémorations ont également lieu dans les lycées, où les étudiants écoutent les témoignages des derniers survivants et discutent de cette période en classe. À Auschwitz, des milliers de lycéens israéliens commémorent ce jour par «la Marche des vivants» par opposition aux «Marches de la Mort» de l'Holocauste. Ces événements font partie de l'enseignement scolaire sur la Seconde Guerre mondiale et sont subventionnés par le Ministère de l'Éducation.

3/ Yad Vashem : Musée de la Shoah en Israel

Et je leur donnerai dans ma demeure et dans mes murs un monument... un nom éternel (Yad Vashem), qui ne périra point. (Isaïe 56 : 5)

yad vashem Yad Vashem, le mémorial national du Souvenir des martyrs et des héros de la Shoah, a été créé, en 1953, par une loi de la Knesset (le parlement dIsraël), pour commémorer le souvenir des six millions de juifs, hommes, femmes et enfants assassinés par les nazis et leurs collaborateurs, de 1933 à 1945. Ce mémorial entretient également le souvenir de lhéroïsme et du courage des partisans et combattants juifs dans les révoltes des ghettos, ainsi que des actions des Justes des nations (les non-juifs ayant sauvé des vies juives).

Situés sur le Har Hazikaron (en hébreu, la colline du Souvenir), une hauteur de la périphérie ouest de Jérusalem, yad vashem le mémorial et linstitut Yad Vashem comprennent plusieurs monuments commémoratifs, un musée historique et un important centre darchives et de recherche sur la Shoah.

Yad Vashem a pour mission de perpétuer la mémoire et les leçons de la Shoah auprès des générations suivantes.

De grandes cérémonies nationales sont organisées chaque année à Yad Vashem, le jour du Souvenir des héros et des martyrs de la Shoah, observé le 27ème jour du mois de Nissan dans le calendrier hébraïque, (le 2 mai, cette année), jour anniversaire du déclenchement de la révolte du ghetto de Varsovie en 1943.

Le mémorial principal de Yad Vashem est le Sanctuaire du souvenir (Ohel Yizkor). yad vashem Lédifice aux murs de béton, dallure austère, au toit bas évoquant celui dune tente, demeure entièrement vide, à lexception dune flamme brûlant en permanence. Les noms de 21 camps dextermination, camps de concentration et sites des massacres nazis en Europe centrale et orientale sont gravés dans le basalte noir du sol. Devant la flamme commémorative, une crypte contient les cendres de victimes.

Près dun million et demi denfants juifs ont péri dans la Shoah. Leur souvenir est évoqué dans le Pavillon des enfants, une grotte souterraine dans laquelle les flammes vacillantes des bougies commémoratives se reflètent en une infinité de minuscules lumières scintillant dans lobscurité environnante.

La collection des Archives de Yad Vashem sur la Shoah, la plus importante et la plus complète du monde, comprend 55 millions de pages de documents, près de 100 000 photographies, des séquences filmées yad vashem et des témoignages de survivants enregistrés sur bandes de magnétoscope. La bibliothèque compte plus de 80 000 titres, des milliers de périodiques et un grand nombre de documents rares.

Léducation demeure la mission principale de Yad Vashem. L'institut international des études sur la Shoah organise chaque année des stages pour plus de 100 000 élèves, 50 000 soldats et des milliers déducateurs. Les stages destinés aux enseignants sont proposés en sept langues, en plus de lhébreu, et lInstitut envoie aussi des membres de son personnel à létranger afin de promouvoir lenseignement de la Shoah.



Titre musical - "N'oublie jamais" de Francky PEREZ - Téléchargement gratuit

 

12:14 Écrit par la vraie sioniste dans histoire souvenir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19 SEPTEMBRE

   Guysen >> Culture
 
Souviens toi… 19 septembre
Par Claude Bensoussan pour Guysen Israël News
Lundi 18 septembre 2006 à 20:32
 
Mémoire...

Rubrique quotidienne

Une exclusivité Guysen Israël News

1939

La Wehrmacht assassine 100 juifs du village de Lukov, à l'est de Varsovie.

1941

500 juifs de Lipniszek (district de Novogrudok, R.S.S. de Biélorussie) sont déportés à Ivje, où ils sont soumis au travail forcé.

Tous les juifs de la ville de Jitomir (R.S.S. d'Ukraine) qui n'ont pu fuir à temps sont assassinés par les nazis. Leur nombre exact n'est pas connu mais atteint sans doute 15 000 victimes.

1942

Début de la première déportation des 5 000 juifs de Parczew (district de Lublin) au camp d'extermination de Treblinka. Plusieurs centaines de juifs parviennent à fuir dans les bois, où ils forment une unité de partisans commandée par Alexander Sakotnicki, officier juif de l'armée polonaise. Environ 150 partisans juifs survivront à la guerre.
Protégé par les rois de Pologne, des juifs ont vécu à Parczew depuis le XVIe siècle.

Un convoi de 1 000 juifs du camp de concentration de Theresienstadt est envoyé à Minsk-Trostinets (R.S.S. de Biélorussie), où les déportés sont fusillés à leur arrivée.

Environ 3 000 juifs du ghetto de Brody (district de Lvov, R.S.S. d'Ukraine) sont arrêtés et déportés au camp d'extermination voisin de Belzec, où tous sont tués. Des groupes de résistants juifs poursuivent leurs actions sans trêve.

1944

Une Aktion de quatre jours a lieu au camp de travail forcé de Klooga (R.S.S. d'Estonie) : 3 000 juifs environ sont assassinés devant l'avance des troupes soviétiques. Parmi les victimes se trouvent 1 500 juifs de Vilna.

Un deuxième groupe de 2 500 travailleurs juifs de Hongrie quitte les mines de cuivre de Bor, à 200 kilomètres au sud-est de Belgrade. Au cours de la marche, plusieurs centaines d'hommes épuisés sont fusillés. Après une exécution massive le 7 octobre, les survivants de ce groupe sont déportés dans les camps de concentration allemands de Buchenwald et de Flossenbürg, où presque tous périssent.

http://www.guysen.com

11:56 Écrit par la vraie sioniste dans histoire souvenir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

l'arme james bondesque

10:11 Écrit par la vraie sioniste dans lutte contre le terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/09/2006

pensee juive

 
RUBRIQUE PENSEE JUIVE

Rav Shmouel OUZIEL
 
 
 
 
PENSER ROSH HASHANA

Une corne de bélier pour penser l’impensable.
          La fête de Rosh Hashana est traditionnellement considérée comme la solennité qui célèbre la nouvelle année et de ce point de vue le nom même de Rosh Hashana est révélateur : ‘la tête de l’année.’ Dans la Tora écrite on l’appelle aussi Yom Hazikarone, ‘le jour du souvenir’ car c’est à ce moment - le début de l’année - que Dieu se souvient des agissements des hommes et les juges et les récompenses de leurs efforts ou les sanctionnes pour leurs faiblesses. Dans la Tora écrite on trouve encore un troisième nom à cette solennité décidément sur-nommée, dans le passage concernant le précepte particulier à cette fête qui est, bien entendu, la sonnerie du Choffar : ‘Yom Teroua’, ‘le jour de la sonnerie’. On peut évidemment dans une première approche relier ces trois thèmes : on sonne du Choffar pour amener les hommes à se repentir et ne pas être punis pour leurs méfaits en ce jour de la nouvelle année où Dieu doit fixer à l’ensemble des créatures ce qui leur revient. Mais y a-t-il une rapport plus essentiel et plus fondamental entre ces trois caractéristiques du nouvel an juif : la nouvelle année, la sonnerie dans une corne de bélier et le jugement annuel de Dieu ?
          Pour commencer, il nous semble que c’est précisément le fait que Roch Hachana possède tellement de noms propres différents qui est la clé de l’essence de cette fête et l’explication de la relation fondamentale qui existe entre les trois volets de cette solennité. Car, on le sait bien, dans la Tora écrite ou orale, le nom propre de chaque chose n’est pas uniquement un appellation conventionnelle,  contrôlée ou pas par Dieu ou un prophète. En général, le texte biblique nous raconte en détail pourquoi il a été décidé de nommer tel ou tel personnage du patronyme qui est le sien. De même, force est d’admettre que la raison pour laquelle la fête de Roch Hachana s’appelle de plusieurs noms provient de ce qu’elle est polymorphe par nature et qu’elle se refuse a être circonscrite en une unique définition, totalisée ou com-prise par l’esprit. Elle fuit les définitions et les explications rationnelles qui se veulent uniques et surtout exclusives. Elle laisse la place à une multiplicité d’interprétations et comme pour le Créateur lui-même, l’apanage d’être à l’origine de tout ne lui octroie-t-elle pas le droit de tout contenir sans jamais se limiter à ce contenu, aussi infini soit–il ? Etre au début et à l’origine de l’année fait donc que Rosh Hashana se doit de posséder plusieurs noms et surnoms qui souligneront son affinité avec l’infinité de Créateur lui-même, créatrice suprême de l’ensemble du réel.

Le temps intemporel.

Rosh Hashana entame un nouvelle année avons nous dit, mais cette idée même de commencer l’année n’est–elle pas porteuse d’une contradiction interne ? Le temps ne peut jamais recommencer car les instants porteurs de la nature temporelle sont inséparables comme le temps en général est indivisible. On passe d’un instant à l’autre sans s’en apercevoir car pour nous il n’y a que durée qui coule infiniment même si, pour des raisons techniques ou de commodité, nous la divisons géométriquement ou spatialement en parcelles distinctes pour la mesurer. Quand la nouvelle année commence-t-elle ? Quelqu’un peut-il nous dire exactement quel est le dernier instant de l’année qui vient de se finir et celui qui fait déjà partie de la nouvelle année que nous célébrons ? Brusquement nous nous découvrons en 5760 ! Le temps est parvenu à passer identique à lui-même et la création d’une nouvelle année s’est faite sous nos yeux sans que nous sachions ni comment ni quand. Cette ambiguïté fondamentale est précisément une des facettes de cette sur-nomination de Roch Hachana. Cette fête nous re-présente la création primordiale du monde car en ce jour nous célébrons cette présence exceptionnelle de l’infini divin dans le monde, infini qui justement ne peut pas se dévoiler tel qu’il est et qui ne peut se re-co-naître qu’après coup. C’est l’infinité de la réalité divine en elle-même qui fait que lorsqu’elle se concrétise elle ne peut se suffire d’aucune définition ou délimitation. L’infini est ce qui reste toujours au delà sans jamais qu’on puisse le saisir quoiqu’on puisse tout de même le penser comme tel car, comme le précise E. Lévinas il y a une pensée de l’impensable, une pensée qui déborde la pensée et vise ainsi la transcendance. L’ambiguïté de cette pensée de l’impensable s’est cristallisée lors de la création du monde et se renouvelle chaque année à Roch Hachana. De même que nous ne pouvons saisir comment Dieu a créé le monde et seulement en constater la présence après coup, ainsi la fête de Roch Hachana ne se laisse pas saisir en elle-même et elle intervient dans le calendrier sans que nous puissions jamais la définir. Chaque instant de cette solennité est donc porteur de plusieurs messages différents et cette fête possède plusieurs facettes singulières qui restent distinctes, même si leurs reflets se fondent dans une harmonie chromatique parfaite. Rosh Hashana comme début de l’année et du décompte du temps est ambigu à l’image de la révélation divine qui elle aussi préserve l’infini de Dieu tout en le présentant au monde. 

La parole imperceptible.

La sonnerie du Choffar, nous dit Maïmonide dans son Yad Hahazaka, symbolise le réveil de l’homme qui prend conscience de son état et de sa situation face-à-la-transcendance. Mais comment ce qui n’est qu’un son sans mots ni phrases peut-il provoquer un réveil spirituel quelconque ? Si je ne suis pas prêt au départ à réfléchir sur ma situation de créature devant Dieu, pourquoi entendre le son d’une trompe me ferait-il penser qu’il faille que je m’améliore et me transforme ? Encore une fois, ce serait ignorer la spécificité de Rosh Hashana que de ne pas remarquer à nouveau que cette fête nous invite à dépasser les limites de ce que nous voyons ou entendons pour en chercher l’origine dans la transcendance. Le réveil préconisé par la Tora n’est pas un éveil rationnel ou la raison joue un rôle primordial mais il fait appel à cette intériorité qui fait que l’homme est ce qu’il est. Dire l’indicible n consiste-t-il pas précisément à sonner du Choffar, c’est-à-dire ex-primer l’intériorité de l’Etre sans jamais le dévoiler tout à fait ? Nous qui écoutons le son lancinant de la corne de bélier ne cherchons ni à comprendre Dieu ni à nous découvrir nous même au sens d’une recherche personnelle de style introspective ou analytique, nous désirons seulement être. Etre dignement et honorablement, face-à-la-transcendance tout en restant conscient de notre faiblesse ; se savoir l’être le plus parfait de la création et celui qui a toujours le plus à faire pour devenir vraiment digne de lui-même. Les théologiens l’avaient déjà exprimé à leur manière quand ils disaient que l’homme est formé d’une âme distincte d’un corps. La première pure et sainte reste toujours en relation avec Dieu alors que le second demeure préoccupé par les besoins matériels et pourtant ce sont les deux à la fois que Dieu a choisi comme partenaire pour faire régner sa Providence dans le monde ! De nouveau cette même ambiguïté paradoxale qui est précisément créatrice du sens profond de la vocation humaine : les paroles imperceptibles de la sonnerie du Choffar font écho à la place à la fois exceptionnelle et particulière qu’a l’homme dans l’économie divine de la création.
Enfin, comme le demandait souvent le rav L. Aschkenazy peut-on vraiment dire que nous sommes pour ainsi dire évalués si c’est devant notre père que nous passons en jugement ? Nous répétons jusqu’au jour de Kippour tous les jours ‘Notre père notre roi nous avons fauté devant toi…’ Si c’est mon père qui me juge il ne fait aucun doute que le verdict est gagné d’avance ! Mais Dieu est-il un père bienveillant pour l’homme ou un roi juste et droit qui estime la valeur des actes humains selon des critères objectifs ? Le verdict qui doit nous sanctionner va-t-il être le fruit d’une délibération dans les règles ou d’un simulacre de justice ? Encore une fois, les deux mon capitaine ! C’est un juge impartial que nous avons comme père et sa justice est remplie de toute la bienveillance et de l’amour d’un père pour son fils ! Le monde a bien été créé par deux noms de Dieu à la fois le tétragramme qui symbolise la  bienveillance et le nom Elo-him qui symbolise la rigueur et la loi. En ce jour de Roch Hashana où nous fêtons la création du monde nous nous remettons dans l’ambiance de ce moment primordial où ces deux qualités – rigueur et bienveillance – se sont unies pour permettre au monde de devenir ce qu’il est.

Il n’est pas toujours facile d’être un homme et d’être face-à-la-transcendance, chaque instant de notre vie nous apporte de nouvelles épreuves que nous ne sommes jamais sûrs de pouvoir surmonter mais c’est précisément ce doute et ces hésitations qui font toute la valeur de nos choix et de nos décisions et nous offrent la joie d’être dignement des hommes créatures de Dieu.
 
 
 
 
 



http://www.israelannonces.com

22:10 Écrit par la vraie sioniste dans judaisme thora | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

il y a meme des gens de couleur dans tsahal

IMAGE DU JOUR Print Page

Le premier pilote éthiopien de Tsahal

Méïr Dayah, âgé de 25 ans et résidant à Petah Tikva, sera le premier israélien originaire d’Ethiopie à intégrer les rangs de l’aviation civile israélienne en tant que pilote.

Il vient d’achever avec succès ses examens et sa formation qui font de lui un modèle pour la minorité qu’il représente. Le jeune Méïr a fait part de son rêve de piloter un jour un avion de ligne de la compagnie El

20:21 Écrit par la vraie sioniste dans israel non raciste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

TAFOUSS

Lundi 18 Septembre 2006
 

19:13 Écrit par la vraie sioniste dans initiation a l'hebreu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18 septembre

Lundi 18 Septembre 2006
  Guysen >> Culture
 
Souviens toi…18 septembre
Par Claude Bensoussan pour Guysen Israël News
Dimanche 17 septembre 2006 à 21:01
 
Mémoire...

Rubrique quotidienne

Une exclusivité Guysen Israël News

1349

Le duc Albrecht d'Autriche accorde sa protection à 330 juifs des villes de Diessenhofen, Winterthur et de localités plus petites de ses territoires, aujourd'hui en Suisse, et leur permet de se réfugier dans sa forteresse de Kyburg. Mais il cède à la pression de ces villes quelques semaines plus tard et les juifs sont brûlés sur le bûcher le 18 septembre.

La communauté juive de Wetzlar (Allemagne) est anéantie après avoir été accusée d'empoisonner les puits.

1939

Conformément à l'accord avec les nazis sur le partage de la Pologne, les troupes soviétiques occupent Dubno (Volhynie, R.S.S. d'Ukraine).
Des juifs s'y étaient installés dès 1532. En 1648, les cosaques de Bogdan Chmielnicki massacrèrent la population juive de Dubno. Au cours des siècles qui suivirent, la communauté fleurit à nouveau. Mais après l'arrivée des autorités soviétiques le 18 septembre, les institutions juives sont dissoutes et les notables de la communauté déportés en Sibérie. Tous les biens des juifs sont confisqués.

1941

1 900 juifs du ghetto de Krupki (R.S.S. de Biélorussie) sont conduits dans les tourbières qui se trouvent près de la ville pour y être fusillés.

1942

Le ghetto de Piaski, dans la banlieue de Kovel (province de Volhynie, R.S.S. d'Ukraine) est liquidé. Kovel est déclaré " libéré de ses juifs ".

1 004 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork et 1 000 juifs du camp de regroupement de Drancy (France) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 859 des juifs de Drancy sont gazés dès leur arrivée. 21 hommes seulement de ce convoi survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.

Les SS assassinent 1 200 juifs de Biten (district de Novogrudok, R.S.S. de Biélorussie) au cours d'une Aktion de deux jours.

1943

2 000 juifs, dont des juifs soviétiques prisonniers de guerre, sont déportés du ghetto de Minsk (R.S.S. de Biélorussie) au camp d'extermination de Sobibor, où ils sont assassinés.

http://www.guysen.com

 

11:06 Écrit par la vraie sioniste dans histoire souvenir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

hachem et elokim

hachem et elokim
Hachem et Elokim
Rav Botschko
jeudi 14 septembre 2006 - 21:05

 

 


Dieu est Un proclamons-nous deux fois par jour. Et pourtant, la Thora le nomme de plusieurs noms. Comment concilier le monothéisme avec Dieu qui se manifeste sous de multiples visages ?

Un des premiers commentaires de Rachi sur la Thora se préoccupe de cette question. Le maître de Troyes remarque que, durant tout le premier chapitre de la Genèse, la Thora dit que Elokim créa le monde. Mais au deuxième chapitre, la Thora récapitule la création et ajoute un nom supplémentaire à Dieu, le Tétragramme, que nous nommerons par  « Hachem » et dit que Hachem Elokim créa le monde et Rachi explique :

« La Thora dit 'Elokim créa' et non 'Hachem créa', car au début l’intention était de créer le monde au moyen de la vertu de rigueur (midat ha-din). Dieu vit qu’ainsi le monde n’aurait pas pu subsister ; aussi la vertu de bonté (midat ha-rahamim) fut alors mise en avant et associée à la vertu de rigueur, comme il est écrit : « à l’époque où Hachem-Elokim créa terre et ciel » (Genèse II, 4).

Rachi nous enseigne donc que le nom Elokim est associé à la rigueur et le nom Hachem à la bonté.

Une petite introduction s’impose pour comprendre ces propos de Rachi et ne pas se méprendre sur son intention. Il faut savoir qu’il n’existe pas chez Dieu de changement. Dieu ne change pas d’avis, Il ne regrette pas, et Il ne subit pas d’influences quelles qu’elles soient. Dieu a tout créé, même le temps, et il n’existe pas pour lui d’« avant » ou d’« après ». Il faut savoir également que Dieu est Un. Il n’y a pas deux autorités, l’une régissant la vertu de rigueur et l’autre la vertu de bonté. Tout est unité merveilleuse. Tout ce qu’ont dit nos Sages qui pourrait sembler remettre en cause cette unité n’a été formulé qu’à des fins pédagogiques : permettre à l’homme de comprendre, d’étudier et d’intérioriser. En effet, « la Torah parle le langage des hommes ».

Aussi, expliquons l’intention de Rachi.

La vertu de rigueur intervient dans la création du monde afin que ce dernier soit digne de la vie qui lui est dispensée par Dieu, qu’il la mérite, faute de quoi, il ne peut subsister. La vertu de bonté permet l’existence de la vie, même si la création ne le mérite pas.

« Au début, il fut question de le créer selon la vertu de rigueur », autrement dit, la création a pour finalité de mériter la vie qui lui est accordée par Dieu. La Torah révèle donc dans le premier verset l’ultime finalité de la création. Certes, jusqu’à ce que le monde parvienne à son parachèvement, à son stade amendé, et réussisse à exister par son propre mérite, il doit être dirigé par la vertu de bonté, à défaut de laquelle « le monde ne peut subsister » et ne parviendra jamais à l’objectif pour lequel il a été créé. Il ne s’agit pas d’un changement dans la création ou dans les projets divins, mais d’une présentation de l’objectif et des moyens pour y parvenir.

Comme nous l’avons dit plus haut, nous évoquons chaque jour à deux reprises l’unité entre Elokim et Hachem, entre la vertu de bonté et la vertu de rigueur, en récitant le Chema : « Écoute Israël, Hachem Elokeinou, Hachem est Un » Hachem désigne Dieu lorsqu’Il agit selon la vertu de bonté, Elokeinou désigne Dieu lorsqu’Il agit selon la vertu de rigueur. Dieu est Un. Il n’est pas question de deux autorités, mais d’une seule réalité qui dirige le monde dans l’unité.

Comment concilier ces deux idées que semblent contradictoires ? 

À première vue, il semble que la vertu de bonté évoque le renoncement, l’indulgence, et que la vertu de rigueur fasse appel aux notions de fermeté et de châtiment. En fait, en profondeur, il s’avère que la vertu de rigueur comporte une immense bonté et que c’est elle qui constitue le don le plus précieux. On ne peut être exigent et rigoureux envers quelqu’un qui suscite la pitié. On n’attend pas d’un homme sans jugement, incapable d’assumer la responsabilité de ses actes qu’il réponde à des exigences élevées ; on se comporte d’emblée envers lui avec indulgence. Par contre, on peut formuler des exigences à l’égard d’un homme qui a un potentiel, des aptitudes, et se comporter envers lui avec sévérité pour qu’il exploite son potentiel, un peu comme un officier entraîne ses hommes : lorsqu’un des soldats déclare qu’il n’est pas capable de faire ce qui lui est demandé, l’officier a deux possibilités : soit renoncer à exiger de lui le moindre effort, auquel cas, le soldat ne réalise pas son potentiel, soit se montrer résolu et inflexible et ainsi, obtenir de grands résultats.

Lorsque Dieu juge ses créatures, Il les considère dignes de répondre à ses exigences et voit en elles des associés dans les activités nécessaires en ce monde. La vertu de rigueur semble à première vue intransigeante, mais en profondeur, elle manifeste la plus grande bonté que Dieu puisse manifester à Ses créatures.

Certes, par ailleurs, la vertu de bonté est aussi une manifestation de rigueur, nous dirons plutôt de justice. Car Dieu a créé l’homme avec deux instincts, l’instinct du bien et l’instinct du mal. Il l’a créé dans l’intention qu’il lutte contre l’instinct du mal et en triomphe à l’aide de l’instinct du bien. Il doit donc lui donner du temps pour qu’il puisse par lui-même surmonter son instinct. Si la vertu de rigueur agissait immédiatement dès la première faute commise par l’homme, à quoi bon créer une telle créature capable de fauter ?

Aussi, rigueur et bonté sont bonté et rigueur et ces valeurs se confondent dans l’unité de Dieu.

En partenariat avec le P'tit Hebdo : www.leptithebdo.net.il


http://www.a7.fr
 

 

09:57 Écrit par la vraie sioniste dans judaisme thora | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |