15/09/2006

voiture a l'eau

News: Israel High-Tech : l'Institut Weizmann "invente" la voiture qui fonctionne à l'eau

sep14

Par John O'Brian
Rubrique: Universités, sciences et r&d

Vous pouvez oublier les voitures utilisant des combustibles à base de pétrole, d’alcool ou d’huiles végétales. D’ici peu, vous pourrez utiliser votre voiture avec rien d’autre que de l’eau dans votre réservoir de carburant. Prenons-nous à rêver : le véhicule non polluant.

Alors que l’eau n’est pas à première vue une source d’énergie évidente, elle a une vertu principale : c’est une source abondante d’hydrogène qui représente pour beaucoup le carburant vert du futur.

Si cet hydrogène pouvait être libéré sur demande, il surmonterait plusieurs obstacles qui jusqu’à présent ont empêché la réalisation du rêve d’une voiture actionnée par l’hydrogène. La production d’hydrogène par des moyens industriels conventionnels est chère, inefficace et souvent polluante. Puis, il y a le problème du stockage et du transport de l’hydrogène. Les réservoirs sous pression sont lourds et encombrants. Bref, de nombreuses difficultés.

C’est ici qu’interviennent les scientifiques de l’Institut Weizmann à Rehovot, Israel. Ils ont conçu un moteur qui contourne ces problèmes. En faisant réagir l’eau avec du bore, leur système produit de l’hydrogène qui peut être brûlé dans un moteur à combustion interne pour produire de l’électricité.

Le seul sous-produit est l’oxyde de bore, qui peut être recyclé, et employé de nouveau.

L’équipe de Weizmann calcule qu’une voiture devrait transporter 18 kg de bore et 45 litres d’eau pour produire environ 5 kilogrammes d’hydrogène, ce qui équivaut a la même teneur énergétique qu’un réservoir de 40 litres de carburant conventionnel.

Engineuity, une startup israélienne a conçu un moteur sur ce prototype. D’autres constructeurs encore travaillent sur ce type de moteur comme Samsung. DaimlerChrysler a souhaité jeter l’éponge malheureusement.

Engineuity, dirigée par Amnon Yogev de l’Institut Weizmann, emploie la réaction chimique entre un fil d’aluminium et l’eau pour produire de l’hydrogène. Le bout du fil en métal est porté à l’état de fusion et plongé dans l’eau pour commencer à dédoubler les molécules d’eau. L’hydrogène libéré est insufflé dans le moteur où il est mélangé à de l’air et brûlé. Engineuity recherche des investisseurs pour développer ce prototype et le commercialiser, alors faites un geste pour l’environnement : Site Web d’ENGINEUITY

-xl-

Source: Israel Valley

12:51 Écrit par la vraie sioniste dans ISRAEL ET TECHNOLOGIES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.