08/09/2006

nettoyage dans les coins

POUR NETTOYER DANS LES COINS

jeudi 7 septembre 2006.
 
Osaf Nadel et Amos Golan ont mis au point une « arme » qui tire dans les coins

Osaf Nadel et Amos Golan ont mis au point une « arme » qui tire dans les coins, celle dont rêvent toutes les armées du monde. Utile surtout pour lutter contre la guérilla et le banditisme, cette arme sophistiquée se déploie à plus ou moins 63 degrés, atteint sa cible avec une très grande précision à 400 m et par tout temps, laissant le tireur complètement à l'abri. « Corner Shot » est déjà vendu dans 15 pays entre 3000 et 5000 $ selon les composants prévus (vidéo , laser, infrarouge, silencieux...) "Cela devrait limiter les pertes civiles et protéger l'utilisateur. On n'a plus besoin de lancer une grenade dans une pièce qui pourrait abriter des non-combattants. L'utilisateur a plus de temps pour réfléchir à ce qu'il fait, car il n'est plus exposé", commente son inventeur, le lieutenant-colonel Amos Golan, un vétéran de la lutte antiterroriste israélienne. D'autant que la caméra transmet également les images des cibles au poste de commandement. A toutes fins utiles."

 

S'agissant des unités spéciales, l'expression « armement normal de dotation » n'a aucun sens. Nombreuses sont celles qui possèdent une cellule formée d'opérateurs expérimentés chargés d'évaluer armes et équipements au fur et à mesure de leur mise sur le marché ; ceux-ci sont adoptés sans autre forme de procès s'il est prouvé qu'ils apportent un avantage significatif par rapport à ce qui se faisait déjà. C'est notamment le cas s'agissant du 13 e Régiment de dragons parachutistes où existe une « Cellule étude documentation expérimentation (CEDE) ». la société française ESDT y a présenté le Corner Shot. Destiné à permettre aux unités contre-terroristes de « tirer dans les coins », celui-ci se présente sous la forme d'un bâti articulé dont la partie avant, qui reçoit un pistolet automatique ainsi qu'une caméra miniaturisée, est orientable à 60° par rapport à la partie arrière qui supporte quant à elle un moniteur vidéo affichant une « croix-cible électronique ». Eh bien il a été révélé peu après la tenue du salon Minipol 93 que le système en question avait été adopté par le 22 Special Air Service britannique : le régiment est l'une de ces unités comprenant une cellule technique dans son organigramme. La collaboration avec les industriels est en outre facilitée par un phénomène connexe : de nombreuses entreprises du secteur ont été créées par d'anciens militaires ayant été eux-mêmes membres d'une unité de forces spéciales. Ce phénomène facilite la compréhension des besoins : ainsi, le Corner Shot a été développé par le lieutenant-colonel Amos Golan qui a commandé l'une des formations les plus secrètes des forces armées israéliennes, à savoir l'unité spéciale Duvdevan. La société ESDT est quant à elle dirigée par un ancien des commandos-marine et fort opportunément implantée à Lorient

où est encaserné l'état-major de la FORFUSCO (Force maritime des fusiliers marins et commandos).

 http://www.liguededefensejuive.com

11:19 Écrit par la vraie sioniste dans lutte contre le terrorisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.